Doulon-Bottière

Habitant le quartier de Doulon-Bottière depuis 1993, je n’avais pas franchement cherché à découvrir mon quartier. A compter du 17 mars 2020, date du début du confinement suite à la pandémie du Covid-19, j’ai commencé à déambuler dans les rues, à photographier les lieux, la nature, l’architecture, les animaux rencontrés à chaque sortie journalière autorisée pendant quelques dizaines de minutes ou en profitant d’aller dans les commerces pour m’arrêter prendre des photos. Après 8 semaines, ce sont plusieurs centaines de clichés qui ont été réalisés. Chaque jour, je me demandais si j’allais une nouvelle fois trouver quelque chose d’intéressant à prendre en photo. En fait, oui, chaque jour, un nouveau chemin, une nouvelle ambiance, le soleil, le noir et blanc, la grisaille, l’humeur du jour, tout a été bon pour continuer ce travail photographique. Cette rétrospective a pour but de partager avec vous ce travail qui m’a aidé à passer cette période dans de meilleures conditions psychologiques. Peut-être y retrouverez-vous un lieu, une atmosphère que vous connaissez.

Quelques liens sur l’histoire du quartier. J’ai découvert à l’occasion de la visite de ces liens que Doulon était un nom d’origine Celtique.

http://www.infobretagne.com/doulon.htm

http://www.nantes-histoire.org/video/Rallyes/12_2000_doulon.pdf

Dans la Brume

Photos prises le 18 mars 2020 par un début de matinée très brumeux. Un petit tour aux alentours de la place du Vieux Doulon en direction du pont des Américains. Je n’ai pas résisté à aller prendre une photo du chateau d’eau du coté de la rue de la Papotière. Ce sont mes premières photos, je ne savais pas encore que tout cela allait durer aussi longtemps.

La rue de la Croix Rouge

En allant du parc du Grand Blottereau vers la place du Vieux Doulon, à la hauteur de la pharmacie, vous tournez à droite rue de la Croix Rouge, de loin nous apercevons un pylône de la SNCF au bout de la rue, une vielle bâtisse et le chemin des Américains.

Le passage du bas

En passant par la rue du Petit Blottereau vous arrivez au passage du bas. Ce passage vous permet de passer sous les voies ferrées.  A gauche un petit chemin vous permet d’arriver sur la voie ferrée, attention il est interdit d’aller sur les voies, c’est très dangereux.  Un vieux canapé traîne sur le côté. A droite un chemin longe la voie en direction d’un lotissement avec une vielle bâtisse. Nous arrivons au passage.

De l’autre côté, un chemin longe la voie ferrée en passant devant le poste n°4. Vous passerez devant quelques caravanes en désuétude, témoignage d’une occupation précédente de l’endroit.

Continuons notre chemin jusqu’au poste n°4 de la SNCF, une partie intéressante avec des équipements SNCF très photogéniques.  

Le train jaune nous attend pour la photo. Plus loin pointe une grande antenne. Au-delà, c’est zone interdite, trop loin de la zone de confinement, mais certainement intéressante.   Pour autant nous pouvons prendre au zoom la grande cheminée de l’usine d’incinération.  Je me suis permis de la transformer en version POP Art, c’était plus sympa.

Le Chemin du Ponceau

A gauche le chemin qui longe le parc, vous y découvrirez les batiments de l’école horticole avec leurs toits étonnants, et quelques hublots dans les murs dont il serait intéressant de connaitre l’origine.

Le carrefour vers la rue du Ponceau

La rue de la Pâture

En prenant la rue de la Patûre, en longeant le parc du Grand Blottereau, après être passé devant un mur surmonté de barbelés,  vous arrivez au centre technique de la SNCF. 

A droite vous avez un petit bois que j’ai surnommé le bois désenchanté,  une végétation sauvage avec de grands arbres, quelques signes de vie humaine et beaucoup de pollution (déchets).  On y trouve aussi des violettes.

Le Jardin des Rouges-Gorges

A gauche de l’établissement SNCF, il y a un petit chemin qui nous mène au jardin des Rouges-Gorges, un petit labyrinthe de sentiers qui serpentent au milieu des jardins.  Si vous suivez le chemin vous arrivez au Vieux Doulon. Une balade agréable dans ces moments de confinement. Nous ne croisons pas grand monde, l’humain est rare !  Ha si, je vois une casquette au loin !

Le parc du Grand Blottereau

Le parc du Grand Blottereau

Accès interdit depuis le confinement !  Le Parc n’a jamais été aussi tentant que depuis son interdiction.  Il reste toujours la possibilité de longer les grilles et de prendre des photos au zoom. Les prémices du jardin Coréen se dévoilent. Au petit matin la brume commence à se dissiper, il était temps de passer. Le château est visible du Boulevard.  Plus loin, le portail de l’école d’horticulture est ouvert, une belle occasion de prendre des photos, le ciel est magnifique. Le batiment des associations est vide en cette période où les associations sont à l’arrêt.

Maison des associations dans le parc du Grand Blottereau

Le Jardin des Ronces

En quittant la place du Vieux Doulon, par la rue de la Papotière au premier virage, une vielle bâtisse, un ancien château d’eau.  Vous êtes devant l’entrée du jardin.  Un environnement travaillé, nous sentons que celles et ceux qui vivent et cultivent cet endroit y mettent tout leur cœur.  C’est une Zone à Défendre, il faut y passer pour prendre conscience de l’importance de protéger ce type de lieu.

L’ancienne ferme de la Louëterie

Située après le cimetière de Doulon en direction de la rue des Chaupières, sur la droite nous voyons un ancien corps de ferme, dernier bâtiment avant d’arriver au ruisseau des Gohards.

Le rond-point : à gauche le chemin des Ronces, en face la place du Vieux Doulon et derrière le ruisseau.

Rond point de la Papotière

Sur la gauche, avant d’arriver à la place du Vieux Doulon, la rue des Petites Rues vous mène aux locaux du RACC ( Association sportive SNCF).

Rue des Petites Rues
RACC SNCF
RACC SNCF

Le ruisseau des Gohards et le bois des Lapins.

Un endroit sympathique, idéal pour se déstresser et reprendre de l’énergie au milieu des arbres.

Décompression

Un chemin longe le ruisseau, une cycliste emprunte ce chemin par ce début de matinée embrumée. Le petit bois des lapins, il parait qu’il faut venir avant 8h00 le matin pour les apercevoir.  Quelques cabanes, témoignage de terrain de jeu pour les enfants.

La place du Vieux Doulon

Le marché se tient sur la place tous les dimanches matin.  Pendant plusieurs semaines il était absent. De toutes façons j’avais décidé d’éviter les lieux avec trop de monde, donc pas de marché ni de supermarchés pour moi. Les ostréiculteurs attendent le client. Je m’approche quand même le temps d’une photo.  

Passons devant le bar restaurant qui fait l’angle de la rue de la Papotière avant d’aller sur la place du Manoir Saint Lô.  En face se trouve une nouvelle construction moderne qui ne détonne pas derrière le calvaire de la Blanchetière. En rentrant par le boulevard Peneau, l’ensemble HLM est agrémenté de jardins.

.

Le CREPS

Les bâtiments donnent sur le parc de l’ancien hôpital Broussais. Alors que j’ai habité dans les logements attenant au parc en arrivant à Nantes, je n’avais jamais découvert les petits passages sur le coté, du côté du boulevard de Doulon. La sortie ornementée d’un très beau portail donne sur le rond-point, nous apercevons l’église Notre Dame de Toutes-Aides.

Le Tram

Le Tram, trois stations dans le quartier : Boulevard de Doulon, Mairie de Doulon, Landreau.   Couleur, noir et blanc, poses longues, j’avais le temps de choisir mes prises de vues pendant toutes ces semaines. Le tram est essentiel pour la vie du quartier, étonnant de voir ses quais le plus souvent vides de toute humanité. 

Le Tram au Landreau

Station Mairie de Doulon.

En équilibre précaire ! Vérification des rails.

Equilibre
En équillibre

Quelques poses longues sur les quais déserts.

Station Boulevard de Doulon.

Boulevard de Doulon
Boulevard de Doulon

Fin de voyage pour le Tram

Fin de voyage en buté

Travaux suspendus

Les travaux de construction d’un immeuble sont suspendus sur le boulevard Peneau pour une durée illimitée. Le 4 mai la grue était active….Prémices du retour à une vie normale.

Travaux Boulevard Peneau
Travaux Boulevard Peneau

Les travaux reprennent sur le restaurant en face du parc, un parfum de fin de confinement.

Le restaurant en travau, boulevard Peneau

Les rencontres.

Pas beaucoup d’humains avec qui dialoguer, je me suis contenté des chats du quartier, rencontrés sur mon chemin. Assez rapidement après le début du confinement les animaux ont trouvé leurs places naturelles sur la route.

Seul sur la route
En dehors des clous !

Le 1er mai, quelques banderoles sur le boulevard, la lutte continue !

1er mai

Mairie de Doulon

Mairie de Doulon et sa fresque

Au pied du Tram, l’ancienne agence SNCF où nous pouvions dans un temps pas si lointain, acheter nos billets de train. C’est terminé maintenant, c’est la compagnie du net.

Ancienne agence SNCF
Ancienne agence SNCF

La Mairie, entre les poteaux et le tram, pas beaucoup d’angles de vue pour la photo. En face, la Boulangerie fermée le jour de mon passage, dommage… En longeant la rue à droite après la mairie vous tombez sur le chantier de démolition de l’ancienne école privée de Toutes Aides.

Toutes Aides

Eglise Notre Dame de Toutes Aides

Mon ancien quartier ! En arrivant à Nantes en 1993, mon premier logement était dans le parc Broussais à coté du CREPS. J’ai toujours aimé cette petite place et son église qui nous plongent dans une ambiance de village. La place et son église, le parc, un ornement sur l’école de musique.

En remontant la rue de la ville en Pierre, une petite impasse symphatique, l’impasse de la Clochette

Rue des Clochettes

Le Landreau

« Au pied d’un If » : Ce lieu a été sélectionné dans le cadre des 15 projets de lieux à réinventer à Nantes. Une association prévoit : lecture de poèmes, jeux d’écriture. A gauche de l’arbre un chemin mène au lycée de la Colinière. Le long du tram, une maison bleue avec des couleurs qui rappellent l’ancienne agence SNCF de la mairie de Doulon.

Du coté du mail Haround Tazieff

Un des derniers endroits photographiés. Il vaut mieux dans ces moments aller faire ses courses à pied et profiter du paysage. Ce nouveau quartier mérite de s’y arrêter, de regarder l’urbanisme.

Mail Haround Tazieff
Mail Haround Tazieff
Mail Haround Tazieff

Il n’y a pas si longtemps, cet endroit était en friches ! En regardant de près, derrière le supermarché, vous avez l’ancienne voie ferrée.

Un petit coté nostalgie ! En rentrant, vous pouvez profiter du petit parc et faire des rencontres animalières

Terminons en couleurs.

Un immeuble coloré au bout de la rue Parmentier, avant de rejoindre la route de Sainte Luce.

Batiment au bout de la rue Parmentier

Les spectacles que nous n’aurons pas été voir !

Affiches spectacles

Sur ma route en rentrant par Le Landreau et la rue du Moulin Neuf.

Rue du Landreau

Voiçi quelques fleurs récoltées dans les rues du quartier et le long du parc du Grand Blottereau. Je confirme que les rues du quartier sont très fleuries. Avant ce petit tour, un endroit sympathique au bout de la rue des Epinettes à coté de l’école.

Placette au bout de la rue des Epinettes
Placette au bout de la rue des Epinettes

Le 10 mai, deux dernières photos, retour sur le lieu du crime !